Hotel Brion

22, rue Sleidan, Strasbourg en 1904-05 arch: BRION Classé monument historique en 1975

Auguste Brion signe cet hôtel particulier, initialement destiné à lui-même. La structure associe une charpente en bois à des murs en béton armé, cependant que la façade est en pierre de taille. Les façades offrent un décor d'une grande plasticité, tout comme les ferronneries du jardinet. L'intrados de la voûte soutenant le balcon de la travée centrale est sculpté d'iris, fleur chère à l'art nouveau s'il en est. Les portes en fer sont ornées de lys. Au décor d'inspiration naturaliste s'ajoutent des motifs géométriques ("boutons"- traduisant l'influence de la Sécession viennoise -) sous la corniche. L'avant-corps à droite abrite un jardin d'hiver qui fut surmonté à partir de 1908 d'une véranda en fer et éclairée de vitraux. Cette dernière fut déposée il y a quelques années. L'art nouveau est présent aussi à l'intérieur, par des stucs ainsi que des boiseries dont la souplesse du dessin n'a rien à envier à celle de la façade. La cage d'escalier est éclairée (à l'arrière) d'un vitrail à motif d'iris. Le plan lui-même est innovant puisque les pièces s'organisent autour d'un espace octogonal (influence belge: hôtels Tassel et van Eetvelde, par Horta), faisant de cet édifice le seul bâtiment véritablement art nouveau qui soit à Strasbourg.

Bibliographie:

Signature  Vue d'ensemble  Grille fermant le jardin sur rue  Balcon  Grille d'entrée  Lys  Jardin d'hiver  Vitrail aux iris 

Anvers - Barcelone - Bratislava - Bruxelles - Budapest - Buenos Aires - Den Haag - Helsinky - La Palmas - Milano - Nancy - Paris - Prague - Riga - Rosario - Strasbourg - Torino - Vienna

©1993-2009 Frank Derville : Art Nouveau World Wide Web & Images