Visite Paris sur la toile

Art Nouveau

Que tu sois un fan ou juste un passant, la meilleure façon d'apprécier l'Art Nouveau et d'aller sur place et de regarder. Je sais que ce n'est pas toujours facile. Il y a des centaines de choses à faire et à voir à Paris. Mais je pense que cela vaut le coup de se promener dans les rues de Paris et de sortir des sentiers battus en allant à la recherche des vestiges de l'Art Nouveau.

Cette liste de bâtiments vous aidera à choisir ce qu'il y a de mieux à voir dans chacune des catégories de bâtiments à laquelle l'Art Nouveau s'est interessé. Il y a beaucoup plus à voir mais cela ne tiendrait pas sur cette modeste page. Si tu désire plus de renseignements, d'autres conseils ou si tu désires compléter cette page par tes conseils, n'hésite pas à m'envoyer un courrier électronique en toute simplicité.

Et maintenant visitons Paris

Le Métro

La première chose que le visiteur voit quand il arrive à Paris est ses bouches de métro. Ces dernières sont le monument Art Nouveau le plus connu de Paris sans toujours bien savoir que c'est de l'Art Nouveau. Mais sais tu que ces entrées ne sont pas identiques? Il en reste de nos jours 4 types. L'entrée simple (Ex: Métro "Place d'Italie", Paris 13 en face du Gaumont grand écran), surmontée de lampes et d'un panneau (C'est le type le plus courant. Ex: Métro "Monceau"), et deux stations uniques avec un toit (Métro "Porte Dauphine" Paris 16 et Métro "Abesses" Paris 18). Mais en 1900, il y avait aussi des stations de métro complétement Art nouveau (pas seulement des bouches) à "Bastille" and "Champs Elysées". Elles ont été détruites à la fin des années 60. Je ne dispose pas de photos d'elles mais si vous passez par Montparnasse sur le quai de la ligne 6, il y a une photo. Si tu as la possibilité de voir ou revoir un des chef d'oeuvre de Louis Malle "Zazie dans le métro" elles y sont filmées. Ces bouches de métro sont en fonte et les différentes pièces ont été standardisées et produites en série pour diminuer les coûts. Certaines pièces sont réutilisées dans les différents types de station. Leurs formes organiques sont representatives du "style" Art Nouveau.

Métro Abesses bouche de métro la plus répendue

Tu trouveras ici plus d'informations sur le Métro parisien

L'Art Nouveau dans les magasins

L'Art Nouveau a été une mode; il s'est voulu un Art pour tous. De nombreux magasins, cafés ou restaurants ont été construits ou transformé dans ce style. Il faut voir le fantastique magasin Tati, au 140, rue de Rennes (Métro Montparnasse) d'Auscher (1904) qui était à l'origine un magasin Félix Potin. Son architecture fait penser immédiatement à quelque chose de "comestible" au sens où l'entendait Dali. A voir également l'intérieur du café de Paris par Sauvage (1899) au Musée Carnavalet (23, rue de Sévigné, Métro Saint Paul). Dans ce musée, il y a également une reconstitution de l'intérieur de la bijouterie Fouquet d'Alphonse Mucha.

Beaucoup de restaurants et des plus célèbres on un décor Art Nouveau. Maxim's de Marnez (3, rue Royale) et Lucas Carton de Majorelle (9,place de la Madeleine, Métro Madeleine) ne sont pas à la portée de tous les porte-monnaie et il faut souvent y réserver une table. Avec des moyens plus modestes, mais pas forcément donnés, je te conseille La Fermette de Marboeuf (5, rue de Marboeuf - Métro Georges V) qui ressemble un peu à l'intérieur de la joaillerie Fouquet. D'autres restaurants sont également décrits dans la FAQ.

Tati Café de Paris

Les bâtiments de Guimard

A voir absolument, le "Castel Béranger" (1894-1898) de Guimard (14, rue La Fontaine, Paris 16). C'est l'un de ses chef d'oeuvre et son premier bâtiment dans le style Art Nouveau. L'utilisation de matériaux divers, chacun optimisant l'equation coût - resistance permet d'en minimiser le coût. L'unité de la décoration est frappante: la porte, le carrelage tout comme le papier peint sont soumis aux arabesques. Ce bâtiment est tout simplement magique.

Castel Beranger

Il y a beaucoup d'oeuvres de Guimard dans le 16ème arrondissement. On peut les repérer facilement si on a l'oeil. Il y a aussi un petit guide pas cher qui propose des ballades architecturales dans Paris. Il est disponible entre autres dans la librairie du Musée d'Orsay. Il s'appelle "Promenades d'architecture à Paris" de Bert Mc Clure and Bruno Régnier aux éditions "La Decouverte / Le Monde / SOL". une des promenade concerne l'Art Nouveau dans le 16ème arrondissement. Ce guide est excellent pour un prix dérisoire: 59F, (je ne touche pas d'intérêts dans la vente de ce guide)

Habitations sociales

A voir l'"immeuble à gradins" de Sauvage en 1912 (26, rue Vavin Paris 6, Métro Vavin). Ce bâtiment montre la recherche de solutions inventives de l'Art Nouveau pour résoudre les problèmes des habitations. Ici les gradins permettent d'avoir un éclairement maximal des appartements pour lutter notamment contre les épidémies de tuberculose qui sévissaient alors. Cette solution particulière s'est d'ailleurs heurtée avec la réglementation parisienne du gabarit. Cette solution fournit en outre avec ses terrasses des jardins personnels et une salubrité à toute épreuve avec son revêtement en carreaux de céramique. Le décalement de la façade en pallier n'a été permis que par l'utilisation du béton armé.

Dans la recherche d'économies et d'un bon rapport qualité prix, il faut citer le 7, rue Trétaigne, Paris 18ème de Sauvage (1903-04). C'est un essai transformé de réaliser des appartements salubres, avec une structure visible rationnaliste dans la lignée de Viollet le Duc, (briques et béton) et de décoration Art Nouveau (portes et cheminées par exemple). Les artistes Art Nouveau ont presque tous eu une préoccupation sociale

26, rue Vavin 7, rue trétaigne

Oeuvres de fer et d'acier

A voir l'immeuble du journal "Le Parisien Libéré" et maintenant siège de France Cable Radio (groupe France Télécom): 124, rue de Réaumur, Paris 2 de Chédanne, (Métro Réaumur Sébastopole). Cet immeuble d'acier peint en marron et de verre montre des formes dans l'expression curviligne de l'Art Nouveau.

124, rue de Réaumur

Art Nouveau et éclectisme

Tu trouveras à Paris un très bon exemple où l'Art Nouveau n'a pas vraiment coupé les liens avec l'éclectisme et l'historiscisme. Il fut bâti par Lavirotte au 29, avenue Rapp, Paris 7 en 1901. Dali aimait beaucoup cette façade, il pensait que c'était la façade la plus érotique de Paris. Si tu ne le crois pas, viens donc vérifier sur place!

29, avenue Rapp

Immeubles en céramique

Je vous conseille d'aller voir deux bâtiments: le premier est une oeuvre de jeunesse d'Auguste Perret, un des pionniers du béton armé. (25 bis, rue Franklin, Paris 16, 1903). Le second est sis dans le 18ème arrondissement 185, rue Belliard. C'est le chef d'oeuvre de l'architecte Deneux.

25 bis, rue Franklin 185, rue Belliard

Visite d'autres villes au patrimoine Art Nouveau

grâce à la carte interactive


N'hésite pas à m'envoyer tes commentaires ou tes conseils, je te répondrai le plus vite possible.
Si tu es un fan de l'Art Nouveau, n'hésite sutout pas à m'envoyer une contribution sur un trait de l'Art Nouveau. (ville, artiste, origines, matériaux, disciplines...). je me ferai un plaisir de l'ajouter à ce site.

Page maintenue par Frank Derville


© 1994-95.
Traduit 5/Dec/1996
Dernière modification 5/Dec/1996

Ce serveur est hébergé par l'AFUU (Association Française des Utilisateurs d'UNIX). Mais les informations contenues dans ces pages ne reflètent pas nécessairement son point de vue officiel.